samedi 9 mars 2019

07 - Ardèche romane



Le département de l'Ardèche sur la rive droite du Rhône correspond à l'ancienne province du Vivarais. Le Vivarais présente quelques édifices d'une certaine importance le long du Rhône (Champagne, Cruas, Bourg) et de nombreux édifices souvent plus petits sur les contreforts orientaux du massif central, parfois dans des petites vallées sinueuses, ce qui n'empêche pas d'y trouver des petites merveilles, à l'image de l'église de Thines qui récompensera le visiteur audacieux.

Au Nord, exigu, le Haut-Vivarais se situe aux confins du Dauphiné, du Lyonnais, du Forez et du Velay. L'église atypique de Champagne surprend par sa nef à coupoles donnant sur des tribunes aux ouvertures polylobées. Ces arcs polylobés très présentes en Velay se déclinent géographiquement jusqu'à la cathédrale de Valence.

Au Nord-Ouest et à L'Ouest se trouvent les reliefs parmi les plus élevés du Massif central avec en particulier le Mont Gerbier-de-Jonc, source de la Loire, laquelle chemine vers l'Ouest vers le Sud du département de Haute-Loire. C'est ici que ce trouvent quelques églises bâties en roches dures et variées et aux portails soignés (Coucouron et Issarlès), assimilables à celles toute proche du Velay ou du Gévaudan. Se prolongeant vers l'Est, la vallée de l'Eyrieux sépare au Nord le Haut-Vivarais du Bas-Vivarais au Sud.

Au Sud, sur un plateau calcaire s'entrouvrant sur le Languedoc et que creuse la rivière Ardèche, Sauveplantade et Ruoms sont des trésors du premier art roman méridional que complètent les grandes églises rhodaniennes de Cruas et Bourg, également voûtées en berceau et aux caractéristiques lombardes (arcatures, frises en dent d'engrenage). Mélas, tel un baptistère lombard enrichit à merveille cet ensemble très représentatif de l'art roman naissant.

Outre les coupoles très soignées en Vivarais (Mélas, Larnas, Ruoms, Cruas), les éléments archéologiques sont abondants et notamment de nombreux réemplois carolingiens (Bourg, Sauveplantade, Cruas, Saint-Jean de Trignan, ...)

Aucun commentaire: