samedi 15 septembre 2018

49 - Maine-et-Loire roman



Le Maine-et-Loire, partie Ouest de la riche région naturelle et historique du Val-de-Loire, présente une densité forte d'édifices romans. La Loire semble en être la colonne vertébrale. C'est ici, en Anjou blanc, que se trouvent les sites les plus connus du département avec la célèbre abbaye de Fontevraud, l'église de Cunault, l'ancienne abbaye Saint-Florent de Saumur (crypte) et le prieuré de Saint-Macé, tous bâtis en pierre de tuffeau, comme nombre de sites en Touraine ou en Poitou.

Au centre, Angers, voisine aussi de la Loire mais surtout traversée par la Maine qui prend naissance au confluent de la Mayenne et de la Sarthe, surprend par la densité de sites variés, nombreux, mutilés ou parfois largement disparus, réhabilités et qui pour certains attestent d'un art ancien (Saint-Martin) ou particulièrement épanoui en matière de décoration (Saint-Aubin).

Au nord-Est, le Beaugeois aux églises moins médiatisées fascine par ses très nombreuses grosses églises romanes dont Genneteil est sans doute la plus remarquable (fresques).

A l'image des provinces voisines (Maine, Touraine, Poitou), l'Anjou compte aussi un très grand nombre de sites du premier art roman de grand intérêt, dans leur grande majorité appareillés en petits moellons mais aussi parfois en opus spicatum: la motte castrale de Doué-la-Fontaine, l'église de Verrie (claustra), l'ancienne église Saint-Pierre de Chênehutte, l'église Saint-Aubin de la Pellerine, les églises de Chigné et de Broc, l'église de Savennières.


Enregistrer un commentaire