samedi 19 mars 2016

53 - Mayenne romane



Cette carte se focalise sur les sites encore visibles et dont le caractère roman est bien réel sans trop de dénaturation pour au moins certaines parties de ces sites.

Peu connu des amateurs d'art roman, le discret département de la Mayenne offre un très bon complément au visiteur du Maine - ici dans sa partie armoricaine qui occupe les deux tiers Nord du département - et de l'Anjou, plus exactement du Haut-Anjou autour de Château-Gontier et Craon au Sud du département. La Mayenne conserve un certain nombre d'édifices de taille moyenne ou de petite taille essentiellement autour de Laval, à L'Est et au Sud. Le Nord au relief plus accidenté est moins dense avec juste quelques édifices très sobres. Une grande variété de matériau a été utilisée: schiste, grès, granite, roussard, etc

Les amateurs d'art pré-roman ne manqueront pas de visiter Saulges, Pritz (Laval) et le "palais" carolingien de Mayenne. Entrammes présente la rare curiosité d'avoir été bâtie sur des thermes gallo-romains. Les petits édifice du premier art roman sont ici nombreux avec souvent de petites ouvertures à faux claveaux. Le département conserve de jolies abbayes: Evron, La Roë avec sa façade Poitevine et l'abbaye cistercienne de Clermont.

Saint-Jean-d'Assé - Eglise Notre Dame des Champs (72)

Saint-Christophe-du-Jambet - Eglise Saint-Christophe (72)

Saint-Germain-sur-Sarthe - Eglise Saint-Germain (72)

Saint-Aubin-de-Locquenay - Eglise Saint-Aubin (72)

Rouessé-Fontaine - Eglise Saint-Hermès (72)

Ancinnes - Eglise Saint-Pierre-Saint-Paul (72)

Béthon - Eglise Saint-Barthélemy (72)

La Mesnière - Eglise Saint-Gervais et Saint-Protais (61)

samedi 12 mars 2016

61 - Orne romane



Cette carte se focalise sur les sites encore visibles et dont le caractère roman est bien réel sans trop de dénaturation pour au moins certaines parties de ces sites. Elle fait apparaître une densité moyenne bien loin de celle du Calvados ou de l'Eure par exemple. Cela s'explique sans doute par le relief ici beaucoup plus irrégulier dans son ensemble.

Les sites de l'Orne se font discrets, le plus souvent isolés ou au cœur de tout petits villages, les dimensions sont modestes et les matériaux locaux utilisés sont plutôt défavorables à la sculpture. Une part importante des sites se trouve dans le tiers Est du département qui correspond pour partie au Perche roman dont Autheuil est très certainement le joyau, une rare église ou la sculpture est abondante et ici dédiée au monde fantastique des cracheurs de feuilles. Citons aussi la jolie église de Champs non loin de là.
En allant vers l'Ouest, l'art roman se fait plus rare au fur et à mesure que l'on approche des marges du massif armoricain. L'église Notre-Dame-sur-l'Eau à Domfront est particulièrement élégante. Les amateurs de sculpture pourront visiter l'abbaye de Lonlay ou la Lande de Goult qui possèdent les chapiteaux les plus fins du département, sans doute du même atelier.

Courgeoût - Eglise Saint-Lomer (61)

Champs - Eglise Saint-Évroult (61)

Bivilliers - Eglise Saint-Pierre (61)

Feings - Eglise Saint-Gervais et Saint-Protais (61)

Tourouvre - Eglise Saint-Aubin (61)