samedi 28 septembre 2019

Saint-Ferme - Eglise abbatiale Notre-Dame-de-la-Nativité (33)

Coirac - Eglise Saint-Martin (33)

Daubèze - Eglise Notre-Dame (33)

Saint-Hilaire-de-la-Noaille - Eglise Saint-Hilaire (33)

Coutures - Eglise Saint-Cibard (33)

Camiran - Eglise Saint-Pierre (33)

Loubens - Eglise Saint-Vincent (33)

Cazaugitat - Eglise Saint-Pierre (33)

samedi 21 septembre 2019

Castelviel - Eglise Notre-Dame (33)

Courpiac - Eglise Saint-Christophe (33)

Martres - Eglise Saint-Pierre (33)

Montignac - Eglise Saint-Médard (33)

Bellebat - Eglise Saint-Jacques (33)

Saint-Genis-du-Bois - Eglise Saint-Genis (33)

Frontenac - Ancienne église Sainte-Présentine (33)

Foncaude - Eglise Notre-Dame (33)

samedi 24 août 2019

64 - Pyrénées Atlantiques




Cette carte est une tentative de recensement des églises romanes des Pyrénées Atlantiques. Elle met notamment en lumière de nombreuses petites églises méconnues, peu décrites en général, très souvent dépareillées sous leurs enduits modernes, ce qui laisse présager d'une marge d'erreur certaine qu'elle soit malheureuse ou heureuse, qui sait parfois de belles redécouvertes peuvent être faites quand un enduit un jour disparaît. Autre difficulté dans l'élaboration de cette carte, l'appareillage en galets rend souvent difficile la lecture des murs.

On pourrait être tenté de découper l'espace en 3 zones:

A l'Ouest, la pays basque qui reste discret en matière d'art roman. 


Au Sud et au Sud-Est, au Sud de Pau, dès les premières élévations, l'art roman Pyrénéen offre de très beaux exemples avec en particulier la cathédrale Sainte-Marie d'Oloron et l'église de Saint-Engrâce. A la différence des autres départements des Pyrénées, le relief est moins accidenté et les vallées moins encaissées, ce qui en fait un territoire naturellement plus ouvert vers l'extérieur. On pourra ainsi s'émerveiller de la coupole à nervures et des claustras de l'église de l’hôpital Saint-Blaise au caractère hispano-mauresque.


La cathédrale de Lescar figure parmi les plus beaux édifices de Gascogne, elle conserve des mosaïques dans son chœur. Au delà de Lescar en direction du Nord-Est, se trouve une concentration importante de petits édifices romans d'un grand charme (Simacourbe, Sévignacq) à rapprocher de la Gascogne centrale aux confins du Gers, des Landes et des Hautes-Pyrénées.

D'un relief moins élevé que les autres département pyrénéens, à la convergence des routes vers Compostelle, les régions que composent les Pyrénées atlantiques proposent donc un dégradé d'influences espagnoles, pyrénéennes et gasconnes. 

samedi 27 juillet 2019

65 - Hautes-Pyrénées romanes



Les Hautes-Pyrénées largement occupées par les Pyrénées au Sud de Lourdes correspond pour une large partie à l'ancien compté de Bigorre. Assez peu connu pour l'art roman, le département regorge de belles surprises authentiques et accueillantes dans des paysages parfois à couper le souffle.

Au Sud-Ouest, la région du Lavedan relativement isolée géographiquement correspond au bassin supérieur du Gave de Pau. Il comprend un nombre important de petits édifices assez uniformes au style sobre et original, où les portails Ouest nombreux et soignés, s'organisent autour d'un chrisme (Saligos, Grust, Aucun, ...). En particulier, au centre du Lavedan (région de Luz-Saint-Sauveur), les églises plus larges de Sère et de Luz impressionnent par leur portails romans monumentaux magnifiquement appareillés, à l'image du portail Ouest de la cathédrale de Jaca (Huesca, Aragon). A peine plus au Nord, la sobre abbaye de Saint-Savin de fondation plus ancienne possède également un magnifique portail Ouest.

Au Sud-Est, le pays d'Aure, autour de la vallée d'Aure et de la vallée du Louron, forme une autre "grappe" de petits d'édifices romans d'un style sensiblement différent, plus perméable à l'art lombard très présent en Haute-Garonne et au delà vers l'Est. Le chrisme y reste un ornement très central dans la décoration comme dans le Lavedan et dans les Pyrénées de façon générale. Les églises de Loudervielle et de Ens conservent de très belles portes romanes.

Le Nord du département - comme une excroissance le long de la vallée de l'Adour - s'apparente plus à la Gascogne Gersoise qu'aux Pyrénées. On y trouve quelques édifices romans plus spectaculaires. D'une grande richesse archéologique l'église de l'Assomption de Maubourguet émerveille avec ses très nombreux réemplois anciens de précédents édifices. D'une grande richesse ornementale, l'église de Mazères présente un magnifique ensemble de chapiteaux romans historiés. Enfin l'église de Larreule, ancienne abbatiale, construite assez largement en galets présente de très belles ouvertures au colonnettes annelées, comme à l'ancienne abbaye de Saramon (Gers). Une partie des chapiteaux du cloître sont aujourd'hui au cloisters de New York.