samedi 3 septembre 2016

24 - Dordogne romane


Pas facile de répertorier les monuments romans encore visibles du vaste département de la Dordogne ! D'abord il y en a tant et beaucoup ont perdu leur extérieurs romans à la faveur de fortifications. Cette carte est une première tentative et j'ajoute quelques notes ci-dessous qui mériteront certainement des précisions dans les mois à venir.

Au Nord un groupe important d'édifices parfois modestes de part la taille mais particulièrement dense à l'Ouest, contingent à la Charente et au Limousin. Beaucoup d'édifices atypiques comme le majestueux clocher de Brantôme, l'ancienne abbaye de Tourtoirac ou encore Saint-Jean-de-Côle qui conserve une vaste coupole. Certains portails d'églises modestes sont absolument remarquables pour leur voussures (Saint-Suplice de Mareuil, Saint-Martin le Pin, Bussière-Badil)

Au centre Périgueux avec la cathédrale Saint-Front sévèrement revue par Abadie et l'église Saint-Etienne de la Cité nous donne de beaux exemples d'architecture à coupole. On pourra préférer l'église de Temniac ou l’abbatiale de Saint-Avit pour une version plus authentique du modèle.

Au Sud-Est, apparaît un autre groupe très denses d'édifices construit en pierre doré, tout aussi remarquables et souvent fortifiés qui parfois renferment de beaux chapiteaux ou des épigraphes authentiques. Les chevets souvent conservés sont dotés de très petites ouvertures et parfois de métopes perforées comme ou trouve dans le Quercy voisin à l'Est au dans le Fumélois voisin au Sud-Est.

Citons enfin l'église de Montcaret au Sud-Ouest qui est un formidable exemple de construction romane bâtie à même un site gallo-romain.
Enregistrer un commentaire