samedi 13 octobre 2018

12 - Aveyron roman



L'Aveyron - dont le découpage reprend essentiellement les contours de l'ancienne province du Rouergue -  occupe la bordure méridionale du massif central. Il surprend par la beauté de ses paysages et la variété des matériaux disponibles. Les sites romans y sont nombreux, pittoresques, soignés et authentiques.

Au Nord, quelques modestes églises auvergnates de granite et de basalte autour de Mur-de-Barrez.

A peine plus au Sud, proche de la vallée du Lot et sur le chemin de Saint-Jacques se trouve une abondante série d'édifices à la belle coloration rouge (grès) ou ocre ou minérale (schiste). Perse, Bessuéjouls, Conques comptent parmi les plus beaux joyaux avec un soin apporté à l'appareillage et à la décoration (chapiteaux, modillons, tympans, motifs à entrelacs, ...)

Plus au Sud, autour de Millau, les vallées du Tarn et de son affluant la Dourbie concentrent des édifices tout aussi intéressants, décorés de larges et profondes arcatures et parfois de petits interstices (églises de Castelnau-Pégayrols notamment, Mostuéjouls, ...)

L'art préroman n'est pas en reste au Sud avec des édifices caractéristiques (nef unique étroite, chevet quadrangulaire, ...). Certains sont dotés de petites ouvertures disposées en triangle (Saint-Clair de Verdun, Saint-Pierre de Brocuéjouls, Saint-Martin d'Ayguebonne). A l'Ouest Toulongergues et Lantouy (Lot) présentent des ouvertures en trou de serrures (ou wisigothiques), probablement  les sites les plus septentrionaux à présenter ce dispositif en Europe. L'art préroman se conjugue également en sculpture (linteaux de Lapeyre) et extraordinairement dans les arts précieux avec la Majesté de Sainte-Foy du trésor de Conques.
Enregistrer un commentaire