samedi 3 novembre 2018

81 - Tarn roman



Le département du Tarn présente une densité assez faible d'édifices romans en lien sans doute avec les guerres de religion (croisade des Albigeois) ou l'industrialisation. Si les sites présentés ici sont très souvent incomplets, ils réservent de bonnes surprises (portails, chapiteaux). La vallée du Tarn concentre une bonne partie d'entre eux, dont Ambialet à la nef très dépouillée, Lescure-d'Albigeois qui présente un édifice particulièrement raffiné, Albi (Saint-Salvi) et Rabastens.
En terme de style, les édifices se rattachent au Languedoc (chapiteaux), ceci s’explique sans doute simplement par le relief, de faible altitude vers l'Ouest en proximité du bassin Toulousain, plus escarpé au Nord et surtout à L'Est et au Sud du département.

Lavernose-Lacasse - Eglise Saint-Pierre et Saint-Paul (31)

Noé - Eglise Saint-Martin (31)

samedi 27 octobre 2018

46 - Lot roman



Le département du Lot correspond plus ou moins au Haut-Quercy. Il présente une densité importante  et continue d'édifices romans au Nord et à L'Ouest le long des département voisins.

Si les églises au plan simple avec abside circulaire à simple fenêtre axiale sont ici légion,  le Lot compte des sites d'intérêt national:
Au nord, en bordure de la Dordogne, les grands édifices de Souillac et Carennac sont particulièrement remarquables pour leur sculpture monumentale.
Au Sud, en bordure du Lot, la cathédrale de  Cahors complète cet ensemble monumental. Le Lot (ou de son affluent le Célé) présentent des édifices plus petits tout aussi originaux. A L'Est Saint-Pierre Toirac présente un magnifique ensemble de chapiteaux et un décor très soigné (entrelacs) qui rappellent les grands édifices du Rouergue. L'abbaye de Lantouy intéressera les amateurs du premier art roman avec une architecture très pure. Marcilhac présente une autre abbaye ancienne à la décoration plus abondante. Enfin à l'Ouest, Duravel présente une crypte aux sculptures anciennes.

Séniergues - Eglise Saint-Martin (46)