samedi 15 novembre 2014

18 - Cher roman


Le diocèse de Bourges, l’un des plus vastes encore aujourd'hui l’était encore plus avant la création du diocèse de Moulins. On imagine la grandeur de Bourges en particulier et pourtant, il faut dire que l’art roman y est plutôt discret aujourd'hui à l’image de la splendide cathédrale de Bourges connue essentiellement pour ses parties gothiques.

Hors mis Léré, la partie Nord du département ne retiendra guère l’attention du visiteur en quête d’art roman; C’est au Sud d’un axe Nevers – Vierzon que l’on trouve un réseau dense d’églises pour la plupart du XIIème siècle.

Le plan des édifices est dans l’ensemble assez simple, la sculpture est soignée, sans excès. Quelques caractéristiques locales peuvent se retrouver d’un site à un autre, citons l’agneau crucifère (Mehun, Jussy) ou encore le soin apporté aux chevets dotés d’arcatures reposant sur des pilastres archaïques (Plaimpied, Saint-Outrille). Ici, comme un peu partout dans le centre Ouest de la France, on retrouve des fresques remarquables (Brinay, Chalivoy-Milon). L’église Saint-Genès de Chateaumeillant est par ailleurs sans doute le site le plus connu du département (plan bénédictin, chapiteaux)

A titre plus personnel, je voudrais mettre aussi en avant les sites de Chârost, La Celle et Bruère-Allichamps et souligner la qualité de l’accueil des Berrichons. Ces derniers peuvent être fiers de leurs églises qui en dépit de leur discrétion n'on rien à envier à celles de l'Auvergne, de la Bourgogne, du Val de Loire ou encore du Poitou voisins.
Enregistrer un commentaire